12 novembre 2015

Mila, sa naissance

Il était une fois….

Extrait du livre de notre histoire:

Une grossesse qui se passe bien. 9 copines enceintes en meme temps. Des echos mensuelles et un suivi regulier avec le gyneco.

15 jours avant le terme, les contractions commencent à 1h du matin. Ce sera un mercredi, le 20 Aout 2009 … Ils ont 28 ans et vont avoir leur seconde fille. C’est parti !! Tout le staff est là ! Des douleurs dans le ventre indiquent une possible éventration : ce sera une césarienne. Sauf que cette fois, tout est organisé. Fabrice et Sabrina pourront se tenir la main et vivre la naissance de leur fille ensemble. Préparatifs opératoires calés, voilà son mari surgir, habillé en médecin. Ils délirent sur la série Nip Tuck qu’ils adorent. Tout se passe bien, le médecin commente tous les faits et gestes et ils entendent ce petit machin faire de drôles de bruits. Leur fille vient au monde ! Ils s’étreignent la main, se regardent. L’anesthésiste sort des bonnes blagues. L’atmosphère est à son comble !

 

Mila est née à 9h15, pratiquement comme sa grande sœur. Une entaille à son œil gâche un peu le délire. Sabrina ne peut pas prendre sa fille, toute petite et bleue. Fabrice suit donc l’infirmière qui intube son petit bout de chou. Elle devient rose en une seconde. La pédiatre est là. Sabrina rigole avec les médecins, elle est euphorique d’avoir vu naitre sa fille ! Elle ne voit même pas la pédiatre s’approcher d’elle et lui parler… le dernier mot l’interpelle..

– « … respirer… ».

– « Quoi ? » elle revoit sa fille bleue. « Elle ne respire pas ? Fabrice tu restes avec elle surtout ! !»

– « Non, elle va bien. Je vous explique que votre fille présente les signes d’une Trisomie 21. Nous allons faire des examens supplémentaires. Mais tout va bien. On l’emmène au service néonatal pour l’aider à respirer »

On y est. Le moment précis, cet instant si particulier, infime, ces 45 secondes où tout s’effondre. Confusion, néant, tout se mélange. La terre s’ouvre sous ses pieds. Cette sensation irrésistible qui l’attire vers le fond est une sensation tout bonnement horrible. C’est sombre, le tunnel s’éteint, la lumière n’est plus là. Fabrice, lui, est livide. Son visage est comme déformé, derrière la pédiatre. On lui demande de sortir. L’euphorie est retombée, le bloc est silencieux. Plus personne ne parle et le gynécologue finit de recoudre. L’anesthésiste lui prend la main, lui demande comment elle va.

– « Je sais pas… J’arrive pas à respirer ».   Il lui administre un relaxant. Elle se sent partir, le cœur gonflé, plein, prêt à exploser.

Salle de réveil. Fabrice arrive, encore vêtu de sa blouse bleue. Ils se regardent en silence. Les larmes coulent. « J’ai rêvé ? », il répond non de la tête. Ils se prennent la main. Et 9 mois repassent en boucle dans leurs têtes : A coté de quoi sont ils passés ? Qu’est ce qui se passe? Pourquoi? Fabrice appellent les mamis , ensemble à garder leur petite Lola, desormais grande soeur. Et annonce. Oui elle est née. Oui la maman et le bébé vont bien mais… oui il y a un « Mais ».

Sabrina est installée dans une chambre avec un jeune couple. Leur bébé est en néonat aussi : problèmes de respirations. Sabrina ne bouge pas, douleurs internes et externes. Fabrice est contre elle. Il lui montre les photos de Mila intubée. Elle examine ce petit bébé, regarde les différences éventuelles mais n’en constate aucune. La colère monte : ils ne savent rien des traits de famille et jugent sur rien de solide !! La pédiatre entre et répète son diagnostic afin d’être sure qu’il n’y ait aucun confusion. Des fois que…. Un peu trop pour Sabrina, qui repond virulente :

– « Elle a des yeux en amande, comme beaucoup dans ma famille. Elle ressemble à mon grand père ! Vous ne pouvez pas dire ce genre de choses : je vous annonce direct que vous vous trompez. Je veux la voir ! » « Vous devez rester couchée et vous reposer Madame » « Oui ? Et moi, je veux voir ma fille ! »

Un infirmier la pousse alitée jusqu’en néonat. On lui présente Mila, juste vêtue d’une couche, endormie avec des tubes de partout. Elle prend alors sa fille contre elle et la regarda. Elle l’examine, ses yeux, ses mains et constate le pli palmaire évoqué par la pédiatre. Elle ne contrôle plus ses sanglots et rend sa fille à l’infirmière. Un médecin entre dans leur chambre : « On vous a informés de la particularité de votre enfant ? » Cet homme  est froid, grand, adossé contre le mur de la chambre avec des papiers. « Euh..oui » «Bien. Souhaitez-vous qu’on lance la procédure d’abandon? C’est généralement le cas. » Fabrice et Sabrina se regardent interloqués. Un peut trop en quelques heures! Ils lui demandent de sortir. Sabrina change de chambre pour une individuelle. Tout le monde attend les nouvelles : accouchement bien passé ? Comment elle s’appelle ? Comment vont la maman et le bébé ? On garde son calme et ses larmes pour les visites. On se retient. Mais c’est trop dur. « Papa, oui elle est née. » « Tu as une drôle de voix ma chérie ! Qu’est ce qui se passe ?? »  « Oui, Il y a un problème Papa… Mila est atteinte de Trisomie 21. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *